Ville de Colmar

votre publicité ici


Rechercher


Mon compte

 

2013, année gagnante à tous les coûts

2013, année gagnante à tous les coûts

 

2013, année gagnante à tous les coûts

 

Et si votre concurrent baissait ses prix d'une manière importante, qui vous fasse douter de votre capacité à garder vos clients ?

Ce n'est pas de la science fiction, car si vous ne vivez pas encore cette situation, vous aller très rapidement être concernés.

La contrainte, c'est le prix de vente, on est d'accord.

Par contre, l'opportunité, c'est votre coût de revient, et la capacité à le faire baisser.

 

Pourquoi ?

Parceque vous devez pouvoir construire vos coûts, qui ne sont en réalité que le fruit de votre comportement et de vos décisions. Ils dépendent

directement de deux facteurs fondamentaux :

  • 1 facteur qualitatif : il s'agit du niveau d'organisation et d'optimisation des moyens de production dont dispose votre entreprise

  • 1 facteur quantitatif : il correspond à l'accroissement des moyens de production

     

La réduction des coûts ne peut passer que par l'optimisation de ces deux points.

 

C'est donc au dirigeant, que vous êtes, de disposer des moyens (coûts précis, prix de vente minimum, simulation des décisions), qui lui permettront 
à coup sûr de prendre toutes les décisions nécessaires à la réduction certaine de ses coûts de production. 

Cela peut paraître surprenant pour certains, mais il est possible, dans bien des cas, d'accepter de vendre un produit ou un service en dessous de 
son prix de revient complet. 
Alors pour ne pas faire prendre de risque à l'entreprise, il s'avère nécessaire de déterminer le niveau d'activité, qui assure une rentabilité. Celle-ci 
peut être envisagée lorsqu'on respecte l'ordre des choses suivant : 
  • Générer un supplément d'activité (un prix de vente bien placé y aide certainement) 
  • Adapter les process et moyens de production pour absorber cette activité supplémentaire (les taux d'utilisation des machines sont rarement de 
  • 100 %, la performance des opérateur également) 
  • Utiliser l'effet de levier généré par l'élasticité des frais fixes (plus de productivité sur une même durée ne rajoute pas de frais fixes, sauf exception) 

Toujours est-t-il, que ces éléments conjugués sur un espace temps réduit, sont de nature à accélérer la baisse du coût de revient d'un produit 
ou d'un service. 
Le seul problème qui reste à résoudre est : comment intégrer toutes ces variables et paramètres, qui interagissent au quotidien, dans une formule
 de calcul ? 

Si c'était facile, cela se saurait

Ce qui est une certitude, par contre, c'est que le faible niveau de résultat d'une entreprise n'est pas dû à la seule faute des autres (conjoncture, 
concurrence, prélèvements), mais il est bien plus souvent la conséquence de décisions du dirigeant, qui n'ont pas été les meilleures. 

Et par quel miracle le mêmes décisions produiraient-elles de meilleurs résultats ? 

Le croire, est un leurre, auquel malheureusement, beaucoup de dirigeants se raccrochent, tout en voyant leur entreprise sombrer jour après jour. 
Il est aujourd'hui possible de s'assurer de bonnes prises de décisions, à même de garantir une baisse des coûts, nécessaire à la rentabilité de l'entreprise. 

Certains connaissent déjà la solution, peut-être pas vous. 
Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez-pas à me solliciter. 

Je vous présente mes meilleurs vœux pour l'année 2013 et vous souhaite que votre entreprise soit gagnante à tous les coûts. 
Alain NAPP, gérant de GESTION-PRO

 


Alain NAPP le 01/01/2013 à 17:44:15
Site d'origine : www.gestion-pro.com
« Retour