Ville de Colmar

votre publicité ici


Rechercher


Mon compte

 

Piloter à vue ou Piloter aux instruments

 

Tout chef d'entreprise souhaite pouvoir piloter son entreprise de la manière la plus efficace, afin qu'elle se développe, que son projet de vie se réalise, et pourquoi pas, qu'un jour il puisse la transmettre ou la céder.

Le problème est que trop souvent il pilote effectivement son entreprise, en tout cas il a les commandes en main, mais malheureusement, il la pilote à vue. C'est à dire, que faute de pouvoir connaître en temps réel la capacité de son entreprise à réaliser à terme le résultat qu'il attend, il doit néanmoins prendre des décisions au jour le jour et répondre à ce genre de questions :

- est-ce que je gagne de l'argent sur tel ou tel produit, service, client, domaine d'activité ? Et combien ?

- est-ce que je peux investir pour optimiser mon process de fabrication, et quels seront les produits à développer, avec quels clients ?

- est-ce que je pourrai honorer tous mes engagements pris envers mes fournisseurs, clients, banquiers, salariés,... et envers moi-même ?

- est-ce que je peux répondre favorablement à une sollicitation de baisse de prix demandée par un client, par le marché sur lequel je suis ? Jusqu'à quel point, je peux réduire mon prix de vente, sans mettre en péril mon entreprise ?

- quelle est la capacité de mon entreprise à gagner de l'argent en augmentant son activité ? Quels sont les leviers dont je dispose ?

- quel est le résultat net de mon entreprise, jour après jour, et quelle est la tendance d'ici fin d'année ?

 

Pour faire un parallèle avec un autre métier, on peut prendre en exemple le pilote de rallye automobile. 

Le pilote de rallye doit pouvoir répondre d'une manière urgente à en tas de questions, et décider dans l'instant, faute de quoi, il met en péril ou son classement dans la course, ou sa santé et celle de son co-pilote, voire celle de spectateurs en bord de route.

Un pilote français bien connu, multiple champion du monde, a été interwievé juste après une sortie de route, lors d'un rallye récemment (mars 2012).

Voici en résumé ses réactions et analyses :

 

 

Je trouve que l'analyse qu'il fait de la situation est tout à fait exacte : il a voulu décider en ne voyant pas où il allait, et malheureusement, il s'est trompé.

Il a eu de la chance, car il n'y a eu que des dégâts matériels, et qu'il n'a pas mis en péril la suite de sa saison ou de sa carrière. 

Pour revenir au chef d'entreprise, il est clair qu'il se trouve confronté exactement aux mêmes difficultés.

Doit-il accepter de faire prendre un risque à son entreprise, à ses clients, fournisseurs, salariés, à sa famille, à chaque fois qu'il doit prendre une décision ?

C'est vrai que certains sont plus chanceux que d'autres, mais il est inconscient de vouloir prendre des décisions au quotidien avec une vision aussi peu claire de la situation de son entreprise, et de sa capacité à réaliser le résultat nécessaire à assurer sa pérénnité.

Il est donc indispensable que le chef d'entreprise dispose en temps réel de toutes les données de son système d'information, lui permettant de piloter aux instruments, c'est à dire que s'il fait nuit, s'il y a du brouillard ou si un obstacle lui bouche la vue, il puisse néanmoins prendre la bonne décision, sans faire prendre de risque à son entreprise.

 


Alain NAPP le 04/06/2012 à 16:27:54
Site d'origine : www.gestion-pro.com
« Retour